L'essentiel du système d'exploitation Microsoft Windows

30 octobre 2021

Microsoft Windows , parfois connu sous le nom de Windows, est un ensemble de familles de systèmes d'exploitation graphiques propriétaires créées et vendues par Microsoft. Microsoft Windows est une marque commerciale de Microsoft Corporation.

Système d'exploitation Microsoft Windows

Chacune des familles sert un segment spécifique de l'industrie informatique. Windows NT et Windows IoT sont actuellement des familles Microsoft Windows actives ; ceux-ci peuvent contenir des sous-familles (par exemple, Windows Server ou Windows Embedded Compact) mais ne doivent pas nécessairement être actifs (Windows CE). Windows 9x, Windows Mobile et Windows Phone ne sont que quelques exemples de la famille Microsoft Windows qui ne sont plus utilisés.

En réaction à l'intérêt croissant pour les interfaces utilisateur graphiques, Microsoft a publié un système d'exploitation appelé Windows le 20 novembre 1985, en tant que shell de système d'exploitation graphique pour le système d'exploitation MS-DOS (GUI).



Microsoft Windows a finalement dépassé le Mac OS d'Apple, qui avait été lancé en 1984, pour devenir le système d'exploitation pour ordinateur personnel (PC) le plus populaire au monde, avec plus de 90 % du marché.

Apple considérait Windows comme une violation injuste de son invention dans le développement d'interfaces utilisateur graphiques, déployée sur des appareils tels que Lisa et Macintosh. Windows reste le système d'exploitation le plus utilisé sur les ordinateurs personnels dans tous les pays.

Cependant, en 2014, Microsoft a reconnu avoir perdu la majorité du marché total des systèmes d'exploitation au profit d'Android en raison de l'énorme augmentation du nombre d'appareils Android vendus dans le monde. Le nombre d'appareils Windows vendus en 2014 représentait moins du quart du nombre d'appareils Android vendus la même année.

D'autre part, cette comparaison peut ne pas être entièrement applicable car les deux systèmes d'exploitation sont généralement conçus pour des plates-formes distinctes. Néanmoins, les chiffres de Utilisation du serveur Windows (équivalentes à celles des concurrents) indiquent une part de marché d'un tiers, proche de celle de l'utilisateur final.

En octobre 2021, la version la plus récente de Windows pour les ordinateurs et tablettes est Windows 11 (version 21H2), la dernière version disponible. La version la plus récente de Windows 10 pour les appareils intégrés est la version 21H1 (Windows 10).

La version la plus récente de Windows pour les PC serveurs est Windows Server 2022, version 21H2, qui est disponible dès maintenant. Les consoles de jeux vidéo Xbox One et Xbox Series X/S exécutent une version personnalisée de Windows, disponible à l'achat séparément.

Table des matières

En savoir plus sur l'historique des versions de Microsoft Windows

Le mot Windows fait référence à l'une ou à l'ensemble des nombreuses versions des produits du système d'exploitation Microsoft qui ont été publiées au fil du temps. Ceux-ci sont généralement répartis dans les catégories suivantes :

Les premières versions de Windows

Windows 1.0, sorti en 1985

Windows a commencé en 1981 lorsque Microsoft a lancé travaillant sur un logiciel nommé Interface Manager. Windows 1.0 a été annoncé en novembre 1983 (après l'Apple Lisa mais avant le Macintosh), mais il n'a été lancé qu'en novembre 1985.

Windows 1.0 était destiné à concurrencer le système d'exploitation d'Apple, mais a finalement échoué. Windows 1.0 est un module complémentaire de MS-DOS. L'exécutif MS-DOS est le shell Windows 1.0. Il y avait aussi une calculatrice et un calendrier.

Windows 1.0 interdit le chevauchement des fenêtres. Au lieu de cela, ils sont carrelés. La seule exception concerne les boîtes de dialogue modales. De nombreux exemples de fenêtres ont été fournis dans le cadre de la bibliothèque de développement Windows vendue avec l'environnement de développement C.

Windows 2.0, introduit en décembre 1987, a surpassé son prédécesseur. Il améliore l'interface utilisateur et la gestion de la mémoire. Microsoft a modifié Windows 2.03 de fenêtres en mosaïque à des fenêtres qui se chevauchent.

À la suite de cette modification, Apple Computer a poursuivi Microsoft pour violation du droit d'auteur. Windows 2.0 incluait également des raccourcis clavier plus avancés et pouvait consommer plus de RAM.

Windows 2.1 est disponible en deux versions : Windows/286 et Windows/386. Avec le modèle de mémoire paginée, Windows/386 peut imiter la mémoire étendue en utilisant la mémoire étendue disponible et les modes 8086 virtuels de l'Intel 80386.

Malgré son surnom, Windows/286 fonctionne à la fois sur les processeurs Intel 8086 et 80286. Il fonctionne en mode réel mais peut accéder à une mémoire élevée.

Les versions d'exécution uniquement étaient fournies avec les premiers logiciels Windows de tiers et leur permettaient d'exécuter leurs applications Windows sur MS-DOS sans l'ensemble complet de fonctionnalités Windows.

Les premières versions de Windows étaient communément appelées shells graphiques, en raison de leur utilisation de MS-DOS pour système de fichiers les fonctions.

Cependant, les premières versions de Windows incluaient de nombreuses fonctionnalités de système d'exploitation conventionnelles, y compris leur format de fichier exécutable et leurs pilotes de périphérique (minuterie, graphiques, imprimante, souris, clavier et son).

Contrairement à MS-DOS, Windows permettait aux utilisateurs d'exécuter simultanément de nombreuses applications graphiques. Un complexe le mécanisme de mémoire virtuelle du logiciel permet à Windows pour exécuter des applications plus importantes que la mémoire disponible.

Les segments de code et de ressources sont permutés à mesure que la mémoire devient limitée ; les segments de données sont déplacés en mémoire lorsqu'une application abandonne le contrôle du processeur.

Windows 3. x

Windows 3.0 (1990)

Windows 3.0, lancé en 1990, a amélioré l'architecture en permettant aux applications DOS multitâches de partager des périphériques arbitraires. Les applications Windows 3.0 peuvent fonctionner en mode protégé, accédant à plusieurs mégaoctets de mémoire sans utiliser la méthode de mémoire virtuelle logicielle.

Ils partagent le même espace d'adressage, protégé par une mémoire segmentée. Windows 3.0 a amélioré l'interface utilisateur. Microsoft a réécrit le code C en assembleur. Windows 3.0 est la première version de Microsoft Windows à se vendre à 2 millions d'exemplaires en six mois.

Windows 3.1, sorti le 1er mars 1992, a un nouveau look. Windows pour Workgroups 3.11, une version particulière avec une fonctionnalité de mise en réseau peer-to-peer intégrée, a été lancé en août 1993. Il était fourni avec Windows 3.1. La prise en charge de Windows 3.1 a pris fin le 31 décembre 2001.

Windows 3.2, lancé en 1994, est un logiciel en chinois mise à niveau vers Windows 3.1. La mise à niveau n'a affecté que cette version linguistique, car elle résolvait des problèmes avec le système d'écriture chinois.

Voir également 12 correctifs pour la mise à jour de Windows 10 bloqués lors de la vérification du problème des mises à jour

Les fabricants ont fourni à Windows 3.2 une version MS-DOS à dix disques qui comprenait des caractères chinois simplifiés dans la sortie de base et certains outils traduits.

Windows 9x

Windows 95 a été lancé le 24 août 1995. Windows 95, bien que toujours basé sur MS-DOS, offrait des programmes 32 bits natifs, du matériel plug-and-play, un multitâche préventif, des noms de fichiers étendus jusqu'à 255 caractères et une fiabilité améliorée. .

Le menu Démarrer, la barre des tâches et Windows Explorer shell ont été introduits dans Windows 95, remplaçant le gestionnaire de programmes précédent. Lorsque Windows 95 a finalement été retiré en 2001, il s'agissait du système d'exploitation le plus utilisé dans le monde.

Il a été publié en quatre versions de service OEM (OSR), chacune comparable à un service pack. L'OSR initial de Windows 95 incluait le navigateur Web de Microsoft, Internet Explorer. Le support principal de Windows 95 a pris fin le 31 décembre 2000, tandis que le support étendu s'est terminé le 31 décembre 2001.

Le 25 juin 1998, Microsoft a publié Windows 98, qui comprenait le modèle de pilote Windows, la prise en charge des périphériques composites USB, l'ACPI, l'hibernation et la prise en charge de plusieurs moniteurs.

Windows 98 a introduit l'interaction d'Active Desktop avec Internet Explorer 4 et d'autres fonctionnalités de Windows Desktop Update (une série d'améliorations du shell Explorer, également disponible pour Windows 95).

Microsoft a lancé Windows 98 Deuxième Édition en mai 1999. Il comprenait également Internet Explorer 5.0 et Lecteur Windows Media 6.2. Le support principal de Windows 98 a pris fin le 30 juin 2002 et le support étendu s'est terminé le 11 juillet 2006.

Microsoft a lancé Windows Me (Millennium Edition) le 14 septembre 2000. Windows Me avait des temps de démarrage plus rapides que les versions précédentes, des fonctionnalités multimédia étendues et une sécurité améliorée.

Mais Windows Me a été critiqué pour sa vitesse, son instabilité, sa compatibilité matérielle et la perte de prise en charge du DOS en mode réel. PC World a classé Windows Me comme le 4e pire produit technologique jamais introduit par Microsoft.

WindowsNT

En novembre 1988, une nouvelle équipe de développement Microsoft a commencé à travailler sur NT OS/2, une version retravaillée d'IBM et d'OS/2 de Microsoft. Avec le multitâche préemptif, la prise en charge de diverses architectures de processeur et la compatibilité POSIX, NT OS/2 a été conçu pour être un système d'exploitation multi-utilisateurs sûr.

En fait, après le succès de Windows 3.0, l'équipe de développement NT a choisi de reconcevoir le projet pour utiliser Win32, une version 32 bits étendue de l'API Windows. Win32 avait une structure similaire aux API Windows mais prenait également en charge les capacités du noyau NT.

Suite à l'acceptation de Microsoft, le travail sur Windows NT, la première version 32 bits de Windows a repris. Mais IBM a résisté et a finalement développé OS/2 tout seul.

Windows NT a été le premier système d'exploitation Windows avec un noyau mixte. Le noyau hybride a été construit comme un micro-noyau modifié, influencé par le micro-noyau Mach de Richard Rashid à l'Université Carnegie Mellon, mais ne satisfaisant pas à tous les critères du micro-noyau.

Windows NT 3.1 (nommé d'après Windows 3.1) a été introduit en juillet 1993, y compris les postes de travail de bureau et les versions serveurs.

Windows NT 3.5 a été lancé en septembre 1994 et a été suivi par Windows NT 3.51 en mai 1995, qui a fourni davantage d'améliorations et de prise en charge de la plate-forme PowerPC.

Windows NT 4.0, introduit en juin 1996, a apporté l'interface Windows 95 à la série NT. Microsoft a introduit Windows 2000 le 17 février 2000. Le surnom de Windows NT a été abandonné pour se concentrer sur la marque Windows.

Windows XP

Windows XP a été introduit le 25 octobre 2001. Windows XP cherchait à fusionner la série Windows 9x orientée consommateur avec l'architecture NT, une décision selon Microsoft qui améliorerait les performances par rapport à ses prédécesseurs basés sur DOS.

Avec Windows XP, Microsoft fournirait également une interface utilisateur remaniée qui comprenait un menu Démarrer mis à jour et un Windows orienté tâche Explorer, fonctionnalités multimédia et réseau simplifiées, Internet Explorer 6 et prise en charge de Microsoft. Services de passeport NET.

Windows XP a été vendu en deux éditions : Home pour les consommateurs et Professional pour les entreprises et les utilisateurs expérimentés, avec des fonctionnalités de sécurité et de mise en réseau améliorées.

Plus tard, la version Media Center a été conçue pour les PC de cinéma maison et l'édition Tablet PC conçue pour les tablettes a été publiée. La prise en charge standard de Windows XP a pris fin le 14 avril 2009. Extension de la prise en charge terminée le 08/04/14

Microsoft a modifié son calendrier de sortie de serveur après Windows 2000 ; Windows Server 2003 a été lancé en avril 2003. Windows Server 2003 R2 est sorti en décembre 2005.

Windows Vista

Windows Vista a été lancé pour les licences groupées le 30 novembre 2006 et pour les consommateurs le 30 janvier 2007. Les nouvelles fonctionnalités comprenaient un shell et une interface utilisateur remaniés et des modifications technologiques importantes axées sur la sécurité.

Il est venu en plusieurs éditions et a été critiqué pour ses performances, son temps de démarrage, son nouvel UAC et son accord de licence. Windows Server 2008 a été lancé début 2008.

Windows 7

Windows 7 et Windows Server 2008 R2 RTM (version de fabrication) ont été lancés le 22 juillet 2009, avec la version générale trois mois plus tard le 22 octobre 2009.

Contrairement à son prédécesseur, Windows Vista, qui comprenait un nombre considérable de nouvelles fonctionnalités, Windows 7 a été conçu pour être compatible avec les programmes et le matériel existants.

Windows 7 prend en charge le multipoint, une barre des tâches remaniée avec des listes de raccourcis révélables contenant des raccourcis vers les fichiers et actions couramment utilisés dans les programmes, un réseau domestique système appelé Groupe résidentiel et améliorations de la vitesse.

Windows 8 et 8.1

Windows 8 était généralement disponible le 26 octobre 2012. Windows 8 a introduit une nouvelle interface utilisateur basée sur le langage de conception Metro de Microsoft, optimisée pour les appareils tactiles tels que les tablettes et les PC tout-en-un.

L'écran de démarrage utilise désormais de grandes tuiles pour les interactions tactiles et affiche des informations continuellement mises à jour, y compris une nouvelle classe de programmes développés spécifiquement pour les appareils tactiles.

Pour les netbooks avec des écrans de 800 600 pixels, la nouvelle version de Windows nécessitait une résolution minimale de 1024 768 pixels.

D'autres améliorations incluent :

  • Interaction plus étroite avec les services cloud et les autres plates-formes en ligne.
  • Une nouvelle version de Windows RT pour les appareils à architecture ARM.
  • Un nouveau raccourci clavier pour les instantanés.

Windows 8.1 a été lancé le 17 octobre 2013, offrant des tailles de vignettes dynamiques améliorées, une intégration OneDrive plus approfondie et d'autres modifications. Windows 8 et Windows 8.1 ont été critiqués pour avoir supprimé le menu Démarrer.

Voir également 4 correctifs pour les paramètres AMD Radeon ne s'ouvrent pas

Windows 10

Microsoft a publié Windows 10 le 30 septembre 2014. Il a été publié le 29 juillet 2015 et résout les problèmes rencontrés avec Windows 8. Le menu Démarrer est de retour sur PC, tout comme un système de bureau virtuel et la possibilité d'exécuter les programmes du Windows Store dans fenêtres de bureau plutôt qu'en plein écran.

Obtenir Windows 10 (pour Windows 7 et 8.1) ou la mise à niveau Windows est censé être disponible pour mettre à jour Windows 7 éligible avec SP1 et les appareils Windows Phone 8.1 (Windows 7).

Microsoft a annoncé le passage de Perforce à Git en février 2017. Il s'agissait de 3,5 millions de fichiers dans un référentiel de 300 Go. Son équipe technique utilisait Git dans environ 8500 contributions et 1760 builds Windows chaque jour en mai 2017.

Microsoft a révisé ses pages de politique de durée de vie pour Windows 10 en juin 2021, peu avant d'annoncer Windows 11. La prise en charge de Windows 10 prendra fin le 14 octobre 2025.

Windows 11

Windows 11 a été révélé comme le successeur de Windows 10 le 24 juin 2021. Le nouveau système d'exploitation se voulait plus convivial. Il est sorti le 5 octobre 2021. Les utilisateurs de Windows 10 pourront effectuer une mise à niveau gratuitement.

Windows 365

Les abonnements Windows 365 pour les PC Windows virtualisés seront disponibles à partir de juillet 2021, a révélé Microsoft. Il s'agit d'un service Web qui propose Windows 10 et Windows 11 développés au-dessus d'Azure Virtual Desktop.

Le nouveau service sera multiplateforme, permettant aux clients Apple et Android d'accéder au système d'exploitation. Le service par abonnement fonctionnera sur n'importe quel ordinateur doté d'un navigateur Web.

Le nouveau service de Microsoft vise à capitaliser sur la tendance croissante des organisations à adopter un environnement de travail hybride, où les employés partagent leur temps entre le bureau et la maison.

Étant donné que le service est basé sur le Web, Microsoft peut éviter de le publier sur Google Play ou sur l'App Store d'Apple.

Pour les entreprises et les entreprises clientes, Microsoft a annoncé la disponibilité le 2 août 2021.

Assistance multilingue

Windows 3.0 a un support multilingue. La région et la langue Tableau de bord vous permet de modifier la langue du clavier et de l'interface.

Les composants pour tous les langages d'entrée pris en charge, tels que les éditeurs de méthode d'entrée, sont installé automatiquement par Windows . Des IME tiers peuvent être installés si celui fourni ne convient pas.

Les langues d'interface du système d'exploitation sont téléchargeables gratuitement. Cependant, certains sont limités à des versions particulières de Windows.

Ordinateur portable Windows Surface

Les packs d'interface linguistique (LIP) sont redistribuables et peuvent être installé pour n'importe quelle édition de Windows (XP ou version ultérieure) - ils traduisent une grande partie de l'interface Windows mais pas la totalité et nécessitent une langue de base.

La plupart des langues des marchés émergents l'utilisent. Les modules linguistiques complets ne sont disponibles que pour des versions spécifiques de Windows. Ils n'ont pas besoin d'une langue de base et sont souvent utilisés pour des langues comme le français ou le chinois.

Ces langues ne sont pas accessibles via le Centre de téléchargement mais via Windows Update (sauf Windows 8).

Les modifications apportées à la langue de l'interface Windows n'affectent pas les programmes installés. Les développeurs d'applications déterminent la disponibilité des langues.

Les modules linguistiques de toutes sortes peuvent être téléchargés à partir d'un emplacement central dans Windows 8 et Windows Server 2012. Le programme Paramètres du PC dans Windows 8.1 et Windows Server 2012 R2 a une page similaire.

Cependant, des modules linguistiques entiers peuvent être chargés pour n'importe quelle version à l'exception de Single Language, ciblant les marchés émergents.

Prise en charge de la plate-forme

Avant que l'ordinateur personnel x86 ne devienne la principale plate-forme professionnelle, Windows NT prenait en charge plusieurs systèmes. MS-DOS prend en charge PowerPC, DEC Alpha et MIPS R4000.

Cependant, le système d'exploitation considérait plusieurs de ces systèmes comme 32 bits. Enregistrez pour la troisième génération x86 (appelée IA-32 ) ou plus récente en mode 32 bits. Windows 2000 a éliminé la prise en charge de toutes les plates-formes à l'exception de celles-ci.

La ligne client Windows NT utilise toujours IA-32, tandis que la ligne Windows Server a cessé de le prendre en charge avec Windows Server 2008 R2.

Microsoft a mis à jour Windows pour accueillir l'architecture Itanium d'Intel (IA-64). Les versions Windows XP et Windows Server 2003 Itanium ont été publiées aux côtés de leurs équivalents x86.

Jusqu'en 2005, Windows XP Édition 64 bits était le dernier client Windows à prendre en charge Itanium. Windows Server 2008 R2 est le dernier système d'exploitation Windows prenant en charge l'architecture Itanium.

Microsoft a lancé Windows XP Professionnel Édition x64 et Windows Server 2003 Édition x64 le 25 avril 2005. Windows Vista a été le premier client NT à être publié dans les versions IA-32 et x64. Il prend toujours en charge x64.

Bien qu'ARM soit toujours utilisé pour les smartphones Windows avec Windows 10, les tablettes exécutant Windows RT ne seront pas mises à niveau. Mise à jour des créateurs d'automne de Windows 10 (version 1709) et plus tard ajoute la compatibilité pour les PC basés sur ARM.

Windows 11 est le premier à abandonner le matériel 32 bits.

Windows CE

Idée d'interface utilisateur du lecteur multimédia Windows Embedded Compact 7.

Windows CE (Windows Embedded Compact) est une version de Windows conçue pour les petits ordinateurs tels que les appareils de navigation par satellite et les téléphones portables.

WinCE est un noyau spécialisé pour Windows Embedded Compact. Microsoft vend des licences Windows CE aux OEM. Windows CE offre la base technologique aux OEM et aux fabricants d'appareils pour développer leurs interfaces et expériences utilisateur.

Système d'exploitation Windows Mobile

le Dreamcast utilise à la fois Windows CE et Sega système d'exploitation propriétaire. Windows Mobile a été construit sur Windows CE. Windows Phone 7 utilisait à la fois les composants Windows CE 6.0 R3 et Windows CE 7.0. Mais Windows Phone 8 utilise le même noyau NT que Windows 8.

Microsoft Windows Embedded Compact n'est pas confondu avec Windows Embedded Compact basé sur le noyau NT ou Windows Embedded XP.

Système d'exploitation Xbox

Xbox OS est un nom non officiel pour la version Windows vue sur les consoles Xbox. Il est désormais possible d'exécuter simultanément trois systèmes d'exploitation sur Xbox One, un pour le système d'exploitation principal, un pour les jeux et un pour les applications.

Chaque mois, Microsoft met à niveau le système d'exploitation de la Xbox One, qui peut être téléchargé via Xbox Live et installé sur la console ou en utilisant des images de récupération hors ligne obtenues à partir d'un PC.

Il était initialement basé sur NT 6.2 (Windows 8) et fonctionne maintenant sur NT 10.0. Ce système est également connu sous le nom de OneCore ou Windows 10 sur Xbox One. En plus d'une rétrocompatibilité limitée avec le matériel de la génération précédente, le système de la Xbox 360 est rétrocompatible avec la Xbox d'origine.

Voir également 10 correctifs pour Impossible de supprimer un fichier ou un dossier sous Windows

Sécurité

Windows était initialement destiné à être utilisé facilement sur un PC mono-utilisateur sans connexion réseau et n'incluait pas de mesures de sécurité. Windows NT et ses successeurs ont été conçus pour la sécurité, y compris la sécurité du réseau et les PC multi-utilisateurs, mais pas pour la sécurité Internet, car l'utilisation d'Internet était encore rare au début des années 1990.

En raison de ces défauts architecturaux, de problèmes de programmation (par exemple, des débordements de mémoire tampon) et de l'omniprésence de Windows, les auteurs de vers et de virus l'attaquent fréquemment.

Microsoft distribue la sécurité correctifs via Windows Update environ une fois par mois (généralement le deuxième mardi du mois), les mises à jour essentielles étant publiées plus souvent.

Les mises à jour peuvent être téléchargées et installées automatiquement dans Windows 2000 SP3 et Windows XP si l'utilisateur le souhaite. Par conséquent, les consommateurs ont installé le Service Pack 2 pour Windows XP et le Service Pack 1 pour Windows Server 2003 plus rapidement que d'habitude.

Alors que Windows 9x autorisait de nombreux profils d'utilisateurs, ils n'avaient aucune idée des privilèges d'accès et n'autorisaient pas l'accès simultané, ce qui les rendait inadaptés aux environnements multi-utilisateurs. Ils n'ont également implémenté qu'une protection limitée de la mémoire. Leur manque de sécurité a été sévèrement critiqué.

Windows NT, en revanche, est un véritable multi-utilisateur et protège la mémoire. Cependant, avant Windows Vista, le compte d'utilisateur initial créé lors de l'installation était un compte administrateur, qui était également le compte par défaut pour les nouveaux utilisateurs.

Bien que Windows XP disposait de comptes limités, la plupart des utilisateurs à domicile ne les utilisaient pas, en partie à cause du nombre d'applications nécessaires. accès administrateur .

Le contrôle de compte d'utilisateur (UAC) dans Windows Vista modifie cela. La connexion en tant qu'utilisateur normal crée une session de connexion et attribue un jeton avec des droits minimaux. Ainsi, la nouvelle session de connexion ne peut pas apporter de modifications à l'échelle du système.

Lors de la connexion en tant qu'administrateur, deux jetons sont attribués. Le premier jeton a tous les pouvoirs d'administrateur, tandis que le second est limité aux capacités des utilisateurs réguliers.

Cela se traduit par un environnement à privilèges inférieurs, même sous un compte administrateur. Un jeton illimité est utilisé lorsqu'un programme demande des droits plus importants ou que l'on clique sur Exécuter en tant qu'administrateur.

Autorisations de fichier

Les 'groupes locaux' sont utilisés pour appliquer des autorisations de fichiers aux fichiers et aux dossiers, et ces groupes sont constitués de membres d'autres 'groupes globaux'. Cela varie en fonction de la version de Windows. Cependant, ces groupes globaux peuvent contenir d'autres groupes ou individus.

D'autres systèmes d'exploitation, tels que Linux et NetWare, diffèrent en ce sens que les autorisations sont définies de manière statique sur le fichier ou le dossier, contrairement à ce système.

L'utilisation d'AGLP/AGDLP/AGUDLP permet l'imposition d'un ensemble de base d'autorisations statiques et la modification des groupes de comptes sans qu'il soit nécessaire de réappliquer les autorisations de fichiers aux fichiers concernés.

Récupération et redémarrage de l'application

La récupération et le redémarrage d'application (ARR) est une fonctionnalité qui permet aux applications de stocker des données et des informations d'état avant qu'elles ne se ferment en raison d'un problème non géré. exception ou lorsque l'application s'arrête répondre. Si l'utilisateur le demande, le programme sera également redémarré.

Lorsqu'un programme d'installation de logiciel met à niveau un composant du logiciel ou lorsque l'ordinateur doit redémarrer à la suite d'une mise à jour, une application peut également être redémarrée.

Il convient de noter qu'afin de permettre le redémarrage automatique du programme lorsqu'un programme d'installation met à jour une application, l'application et le programme d'installation doivent être écrits de manière appropriée.

La gestion des erreurs

Lorsque les programmes sont correctement développés, ils intègrent une logique de gestion des erreurs qui leur permet de se remettre facilement des pannes imprévues. Le programme peut avoir besoin de demander l'intervention de l'utilisateur lorsqu'une erreur se produit, ou il peut être en mesure de récupérer par lui-même si l'erreur n'est pas fatale. Dans des situations graves, le programme peut empêcher l'utilisateur d'accéder à la machine ou même l'arrêter complètement.

Codes d'erreur système

Codes d'erreur système ont une portée assez large, chacun ayant le potentiel d'apparaître dans des centaines d'endroits différents à travers le système. Les explications de ces codes, par conséquent, ne peuvent pas être extrêmement précises.

L'utilisation de ces réglementations nécessite un certain degré d'étude et d'analyse. Ces échecs doivent être documentés dans les contextes de programmation et d'exécution dans lesquels ils se produisent.

Étant donné que ces codes sont spécifiés dans WinError.h et sont accessibles à tous, ils sont parfois renvoyés par un logiciel qui ne fait pas partie du système d'exploitation.

Et, à l'occasion, le code est renvoyé par une fonction profondément enfouie dans la pile et déconnectée du code qui traite le problème.

Rapport d'erreurs Windows

Les utilisateurs peuvent utiliser le fonction de rapport d'erreurs pour informer Microsoft de l'application défauts, défauts du noyau, programmes lents et autres problèmes spécifiques à l'application.

Avec l'utilisation de la fonction de rapport d'erreurs, Microsoft peut donner aux clients des informations de dépannage, des solutions et/ou des mises à niveau pour les problèmes spécifiques qu'ils rencontrent.

Les développeurs peuvent utiliser cette infrastructure afin d'obtenir des informations pouvant être utilisées pour améliorer leurs applications.

L'interface utilisateur Windows offre une option permettant aux utilisateurs d'activer le rapport d'erreurs. Ils ont la possibilité de problèmes de signalement pour certains programmes seulement.

Les administrateurs ont la possibilité de modifier ces paramètres via l'utilisation de la stratégie de groupe.

Le programme d'application de bureau Windows de Microsoft permet aux développeurs de s'inscrire au programme afin d'obtenir des informations sur les difficultés rencontrées par les consommateurs avec leurs applications et d'aider les clients à résoudre ces problèmes.

Grâce à Application Recovery and Restart, les développeurs peuvent s'assurer que les clients ne perdent pas de données lorsque leur programme échoue et que les utilisateurs peuvent immédiatement reprendre leur travail lorsque l'application a été redémarrée.