Validation de logiciel

30 octobre 2021

Le terme validation implique le processus consistant à tester si un produit logiciel particulier exécute correctement toutes ses fonctionnalités et répond aux exigences du client. Validation de logiciel est l'une des actions nécessaires effectuées avant de lancer un produit logiciel sur le marché. le validation de logiciel veille à ce que l'équipe de développement produise des produits logiciels de qualité supérieure.

Table des matières

Qu'est-ce que la validation de logiciel ?

Avant de développer un produit logiciel, l'équipe de développement collecte d'abord toutes les exigences pour y figurer. Toutes ces exigences sont rédigées dans le Spécifications des exigences logicielles (SRS). Le terme validation de logiciel fait référence à une idée de vérifier si le produit logiciel développé répond à toutes les exigences énoncées par les parties prenantes. De plus, ce processus garantit que toutes les fonctionnalités requises pour les solutions d'entreprise sont satisfaites.



En bref, le processus de validation de logiciels se traduit par des produits logiciels de haute qualité et complets. De manière significative, le produit logiciel doit toujours répondre aux besoins énoncés dans le SRS tels que le propriétaire du produit leur donne. Plus important encore, lorsque le produit est introduit dans le monde réel, il doit satisfaire les demandes des clients.

Un autre type de processus effectué après la validation est vérification . Validation et vérification sont deux termes différents. Le processus de vérification vérifie si chaque phase du cycle de vie du développement logiciel est produite correctement selon l'entrée donnée.

validation de logiciel

Processus de validation du logiciel

Le processus de validation du logiciel vérifie si le produit répond à toutes les exigences de l'entreprise ; elle est effectuée après le développement d'un produit logiciel particulier. Ce processus doit être exécuté avec beaucoup de soin car il vérifie les performances du produit logiciel dans l'environnement en temps réel et répond aux besoins des parties prenantes. Les testeurs doivent vérifier si les résultats du logiciel sont conformes au SRS.

Il y a des étapes bien organisées à suivre lors de l'exécution de ce processus. Ils sont expliqués comme suit :

  1. La première étape du développement de chaque produit logiciel consiste à collecter les exigences et les fonctionnalités devant apparaître dans le produit logiciel des parties prenantes. Dans le processus de validation, les conditions sont le seul moyen de vérifier si le logiciel fonctionne en conséquence.
  2. Une fois que vous avez collecté les exigences, planifiez les tests de validation du produit logiciel. Plus tard, approuvez ce plan préparé par les clients.
  3. Une fois que le client a approuvé votre plan, commencez à concevoir des cas de test, des méthodes de test et des stratégies. Vérifiez à nouveau tous les cas de test des utilisateurs.
  4. Une fois que tout est fait, vous pouvez exécuter chaque cas de test, envoyer le résultat de chaque cas de test au client.
  5. Lorsque le client approuve tous les résultats des cas de test, le produit logiciel subit alors Test d'acceptation par l'utilisateur (UAT).
  6. Une fois l'UAT effectuée, le produit logiciel est prêt à entrer sur le marché.

Ces étapes doivent être exécutées très attentivement pour développer le produit logiciel approprié et de bonne qualité.

validation de logiciel

Fonctionnalités de validation logicielle

Le processus de validation du logiciel est un processus très essentiel et requis au cours de la cycle de vie du développement logiciel . Il vérifie l'ensemble du produit logiciel développé, s'il y intègre toutes les fonctionnalités métiers. Un autre avantage de ce processus est qu'il trouve des bogues ou des défauts dans le produit logiciel qui n'ont pas été trouvés pendant le processus de vérification. Ainsi, la validation s'avère très importante pour le développement d'un produit hautement performant.

Voir également 12 meilleurs outils et logiciels de piratage éthique

Voyons en détail les caractéristiques du processus de validation logicielle :

  • Le processus de validation vérifie que le logiciel développé a répondu à toutes les exigences et demandes des clients.
  • Il est généralement exécuté après le développement de l'ensemble du logiciel.
  • Ce processus permet aux utilisateurs ou aux clients de s'assurer que le produit logiciel peut servir de solution métier.
  • Le processus de test de validation sur le logiciel est effectué après le processus de vérification.
  • Pour tester n'importe quel logiciel, il existe des testeurs experts. Ces testeurs exécutent le processus de validation.

Besoin de validation de logiciel

Le produit logiciel qui sert de meilleure solution aux problèmes des entreprises est toujours en concurrence sur le marché. De plus, si la réponse des clients est significative, cela devient la meilleure solution commerciale. Mais, avant de tester un produit logiciel, il n'est pas commercialisé. L'équipe de test exécute divers processus pour s'assurer que le logiciel fonctionne bien avec des entrées en temps réel.

L'un de ces processus est le processus de validation. Comme mentionné ci-dessus, il garantit qu'un produit logiciel particulier fonctionne bien avec les demandes et les besoins de l'entreprise. Mais, si le produit n'est pas testé avant sa mise sur le marché, il y a de grandes chances que les clients y trouvent des bogues et des défauts. De plus, le logiciel peut ne pas répondre aux besoins des parties prenantes. Il est nécessaire de valider le logiciel pour corriger tous les bogues et lacunes et répondre aux exigences du client.

Le processus de validation du logiciel aide l'équipe de développement à produire un produit logiciel hautement caractérisé. Lors de l'exécution de ce processus, le code des programmeurs pour chaque fonction du produit logiciel est également exécuté.

Étapes impliquées dans la vérification du logiciel

Il y a quatre étapes bien définies impliquées dans le processus de validation du logiciel. Ils sont :

un. Qualification de conception :

Comme son nom l'indique, cette étape consiste en la conception du produit logiciel. Mais la conception du logiciel doit répondre aux exigences des clients. Tous les besoins des parties prenantes sont rédigés dans la spécification des exigences logicielles.

deux. Qualification d'installation :

La phase suivante du processus de validation du logiciel est une qualification d'installation. Cela nécessite les détails des cas de test. Les développeurs de logiciels doivent disposer d'informations sur les cas de test en cours d'exécution et sur leur nombre. Encore une fois, l'installation du système doit être en fonction du client.

3. Qualification opérationnelle :

Dans la phase de qualification opérationnelle, plusieurs niveaux d'essais sont réalisés. Ces niveaux impliquent des tests unitaires, des tests d'intégration, des tests système et des tests d'acceptation par les utilisateurs. Chaque fonctionnalité ajoutée dans le produit logiciel doit bien fonctionner avec des entrées en temps réel.

Quatre. Qualification des performances :

La dernière phase est la qualification des performances, qui comprend les tests d'acceptation par les utilisateurs. Dans ce type de niveau de test, les utilisateurs ou les parties prenantes testent le système logiciel pour s'assurer que toutes les exigences sont satisfaites.

image 617dd44e6ec0d

Types de tests dans la validation de logiciels

Nous avons vu ce que signifie exactement le processus de validation logicielle, le besoin de validation logicielle et comment l'exécuter. Maintenant, concentrons-nous sur les types de tests impliqués dans le processus de validation du logiciel. L'équipe de test impliquée dans le cycle de vie du développement logiciel exécute différents types de tests sur le produit logiciel. Les trois tests significatifs sont :

  1. Test de boîte de bloc
  2. Test de la boîte blanche
  3. Test de la boîte grise

Discutons en détail de chaque type de test.

un. Test de la boîte noire :

Test de la boîte noire est l'un des types de tests impliqués dans le processus de validation du logiciel. Un autre nom pour les tests de boîte noire est le test comportemental. Si les testeurs effectuent des tests sur un produit logiciel particulier à l'aide de cette technique, ils peuvent identifier les erreurs d'interface, les bogues ou les défauts dans la base de données, les erreurs d'initialisation et de terminaison et les erreurs de performances. Le testeur n'est pas au courant de la structure interne et de la mise en œuvre du produit logiciel.

Voir également 20 meilleurs outils de numérisation réseau pour Windows gratuits (scanner IP et port)

Comme le nom du test de la boîte noire est test de comportement, il vérifie les performances globales et identifie la structure interne du produit logiciel. Les tests de boîte noire sont compatibles pour fonctionner avec toutes les étapes des tests logiciels, comme les tests unitaires, les tests d'intégration, les tests système et les tests d'acceptation. Le test de la boîte noire est exécuté à l'aide de plusieurs techniques, telles que le test de table de décision, l'estimation des erreurs, le test de cas d'utilisation, l'analyse de domaine, etc.

Avantages :

  • L'avantage le plus important du test de la boîte noire est qu'il est effectué en fonction des perspectives de ses utilisateurs ou de ses clients.
  • Les testeurs impliqués dans le processus de test n'ont pas besoin de connaissances en langage de programmation. En outre, ils n'ont pas besoin de connaître l'intégralité du processus de développement du produit.

deux. Test de la boîte blanche :

Un autre type de test dans le processus de validation du logiciel est le test de la boîte blanche. Ce type de test est précisément l'opposé du test de la boîte noire. Les tests en boîte blanche utilisent plusieurs noms, tels que les tests en boîte ouverte, les tests en boîte transparente, les tests en boîte transparente, les tests structurels, les tests basés sur des codes et les tests en boîte en verre. Contrairement aux tests en boîte noire, le testeur connaît la structure interne du produit et sa mise en œuvre dans les tests en boîte blanche.

Comme le test de la boîte blanche est appelé test transparent, le testeur peut voir ce qui se passe à l'intérieur du produit pendant le test. Pour les niveaux de test de logiciels, comme les tests unitaires, les tests d'intégration et les tests de régression, les tests en boîte blanche sont applicables. Mais, en pratique, les testeurs appliquent cette technique au niveau des tests unitaires.

Les testeurs doivent avoir une connaissance du langage de programmation et de la structure interne du système logiciel. Les tests en boîte de verre utilisent plusieurs critères de couverture de code, tels que les tests de flux de données, les tests de branche, la couverture des déclarations, les tests de chemin, etc.

Avantages :

  • Les testeurs de logiciels peuvent exécuter des tests en boîte blanche lors des premières phases du cycle de vie du développement logiciel.
  • Chaque chemin du produit logiciel est testé de manière approfondie à l'aide de tests en boîte blanche.

3. Test de la boîte grise :

Le troisième type de test dans le processus de validation logicielle est le test de la boîte grise. Il combine les fonctions de test de boîte noire et de test de boîte blanche. Nous avons vu plus haut que le testeur dans les tests en boîte noire ignore la structure interne du système logiciel. Et dans les tests en boîte blanche, toute la conception du produit logiciel est ouverte et transparente. Mais dans les tests en boîte grise, les testeurs sont conscients de la structure intérieure partielle du produit logiciel.

Il s'agit d'un test de boîte semi-transparent qui permet aux testeurs d'examiner partiellement la conception du système logiciel. Comme le test de boîte ci-dessus, il est également compatible avec tous les autres niveaux de test. Mais, les testeurs le choisissent avec un niveau de test d'intégration.

Les tests de boîte grise utilisent des techniques telles que les tests matriciels, les tests de régression, les tests de modèles et les tests de matrice orthogonale. Les testeurs peuvent exécuter les cas de test et les fonctionnalités en fonction du point de vue des utilisateurs.

Avantages :

  • Les testeurs exigent une connaissance modérée ou partielle du langage de programmation et de la structure interne du produit logiciel.
  • Comme le processus de validation du logiciel identifie également les bogues et les défauts, le test de la boîte grise aide le testeur à les corriger soigneusement avec suffisamment de temps.
image 617dd44ed821d

Différence entre la validation de logiciel et le test de logiciel

La validation logicielle et la vérification logicielle ne sont pas les mêmes processus. Le processus de validation du logiciel est exécuté après le processus de vérification. Le tableau de comparaison ci-dessous différenciera la validation logicielle de la vérification logicielle :

Vérification du logicielValidation de logiciel
La vérification du logiciel vérifie ou vérifie la conception, le code et la documentation du produit logiciel particulier.La validation du logiciel vérifie si le produit logiciel répond aux exigences de l'entreprise et peut fonctionner en temps réel.
L'exécution du code n'est pas impliquée dans le processus de vérification du logiciel.L'exécution du code est au cœur du processus de validation du logiciel.
Le processus de vérification implique l'examen du produit et la tenue de réunions et d'inspections, de visites et de vérifications documentaires.Le processus de validation implique trois tests distincts, les tests en boîte blanche, en boîte noire et en boîte grise.
L'entrée est donnée à chaque phase du processus de développement logiciel. Le processus de vérification vérifie si le résultat répond aux spécifications d'entrée.L'approbation des produits logiciels par les utilisateurs et la satisfaction de leurs exigences sont importantes dans le processus de validation des logiciels.
La vérification est effectuée au cours des phases du cycle de vie du développement logiciel.La validation est effectuée après le développement de l'ensemble du produit logiciel.
L'équipe d'assurance qualité est responsable de l'exécution du processus de vérification. Testeurs de logiciels et les utilisateurs professionnels peuvent effectuer la validation du logiciel.

J'espère que la différence entre la vérification logicielle et la validation logicielle est claire et précise.

Voir également 8 correctifs pour ne pas entendre les gens dans Discord image 617dd44f485ef

Avantages de la validation de logiciel

Le processus de validation logicielle est l'un des tests bénéfiques qui produisent des produits logiciels de haute qualité. Le propriétaire du produit logiciel et ses utilisateurs bénéficient du processus de validation du logiciel car il génère un effet d'amélioration de la qualité.

  • La validation logicielle fait gagner du temps et de l'argent aux utilisateurs car elle identifie les bogues et les défauts. Si les utilisateurs trouvent un défaut dans le logiciel après sa sortie sur le marché, la réparation de ce défaut est prohibitive.
  • Dans le processus de validation, le produit logiciel devient sans risque et fiable pour servir de solution commerciale parfaite.
  • Le principal avantage du processus de validation logicielle est qu'il permet d'économiser le coût de maintenance du produit.

Outils de validation de logiciels

De nombreux instruments sont disponibles sur le marché pour exécuter le processus de validation du logiciel. L'utilisation de ces outils rendra le processus plus fluide et plus superficiel. En outre, les outils de validation logicielle donnent des résultats exacts et précis de chaque fonctionnalité du produit logiciel. Voici les outils utilisés pour le processus de validation du logiciel :

  • Sélénium
  • Studio d'essais
  • Suite de tests Tosca
  • Réellement
  • Ranorex

un. Sélénium:

Sélénium est un outil de test logiciel hautement caractérisé largement utilisé. C'est un outil logiciel gratuit qui nécessite moins de connaissances en langage de script. Selenium est un outil logiciel basé sur le cloud qui permet aux utilisateurs de stocker les actions effectuées sur le logiciel sur le stockage en ligne . Il est compatible pour fonctionner avec toutes les principales plates-formes et navigateurs.

deux. Atelier d'essai :

Studio d'essais est un autre outil de test avancé compatible avec les plates-formes Web et de bureau. Il peut prendre en charge divers navigateurs, tels que Firefox Mozilla, Chrome, Internet Explorer et Safari. Test Studio est intégré à l'interface utilisateur basée sur des phrases. Les autres fonctionnalités incluent un débogueur visuel, des tests exploratoires, un cadre de test intégré, etc.

3. Suite de tests Tosca :

Suite de tests Tosca est un puissant outil logiciel de test automatisé. Il est idéal pour les start-ups, les agences et les PME. Ces fonctionnalités incluent des tests paramétrés, tests de sécurité , les tests basés sur les exigences, la conformité Unicode, la gestion de l'intégration, la couverture des risques, etc. Il est compatible avec les applications Web et Micorosft Plateformes Windows . Tosca Testsuite prend également en charge les appareils Android.

Quatre. Réellement:

Réellement outil logiciel est un outil logiciel de test automatisé. C'est un outil logiciel open-source et gratuit. Sahi est compatible avec les plates-formes Web, basées sur navigateur et de bureau. Il prend en charge les tests multi-navigateurs. L'interface de cet outil logiciel est impeccable et claire. Sahi a également une version supérieure appelée Sahi Pro qui comprend des fonctionnalités plus avancées que la version gratuite.

5. Ranorex :

Ranorex est un outil logiciel de test automatisé hautement caractérisé. Il dispose d'un large support technologique et d'une interface maintenable. Les débutants dans le domaine des tests peuvent utiliser confortablement cet outil logiciel. L'outil Ranorex est compatible avec les plates-formes Web, mobiles et de bureau. Il prend en charge les tests pilotés par les tests et les tests basés sur les connaissances.

Conclusion:

Le processus de validation du logiciel est un processus de test très efficace et efficace. Il vérifie si le produit logiciel développé répond aux besoins des exigences des utilisateurs. Nous avons couvert les étapes impliquées dans le processus de validation du logiciel. Chaque étape a une fonction unique. Plus tard, nous avons vu les types de techniques de test utilisées dans la validation de logiciels. Cet article a clairement illustré la différence entre la vérification et la validation de logiciels. Le processus de validation du logiciel aide les utilisateurs et les développeurs à développer un produit de qualité authentique et fiable. Enfin, nous avons couvert certains outils utilisés pour la validation de logiciels.

Articles recommandés

  • Qu'est-ce qu'Unsecapp.exe et est-il sûrQu'est-ce qu'Unsecapp.exe et est-ce sûr ?
  • 15 meilleurs outils et logiciels de diagramme UML15 meilleurs outils et logiciels de diagramme UML
  • [RÉSOLU] Windows ne peut pas accéder à l'erreur de périphérique, de chemin ou de fichier spécifié[RÉSOLU] Windows ne peut pas accéder à l'erreur de périphérique, de chemin ou de fichier spécifié
  • 16 correctifs pour Windows Update ne fonctionnant pas sous Windows16 correctifs pour Windows Update ne fonctionnant pas sous Windows
  • 4 correctifs pour les paramètres AMD Radeon gagnés4 correctifs pour les paramètres AMD Radeon ne s'ouvriront pas
  • Outil de capture d'écran Zoom : Trucs et astucesOutil de capture d'écran Zoom : Trucs et astuces